defi2

Education permanente : cycle de conférences 2014-2015

La saison 2014-2015 présente de nouveaux thèmes par des approches philosophiques, de sciences humaines et de connaissance de l’Homme. Comme les années précédentes, des questions liées à l’éducation et à l’apprentissage ainsi qu’aux nouvelles technologies sont également abordées.

Nouvelles technologies (Le Centre Informatique UPDATE, asbl bruxelloise qui propose des formations tout public en informatique) (1)

Mercredi 15 octobre 2014 : « Les Tablettes »

Grâce à leur simplicité, l’utilisation des tablettes Android, iPad ou Touchpad est de plus en plus répandue dans la vie de tous les jours. Ensemble nous verrons comment mieux utiliser notre tablette, la paramétrer, choisir, ajouter ou supprimer des applications selon nos besoins

Mercredi 26 novembre 2014 : « Comment protéger la vie privée sur internet ? »

Spécialisé dans les systèmes informatiques, Hugo Herter nous guidera sur la manière dont nous pouvons nous protéger face aux abus de l’internet.

Mercredi 11 février 2015 : « Présentation de différents systèmes d’exploitation » Quelles sont les alternatives à mon système d'exploitation ? Quelle solution existe-t-il pour changer un OS obsolète ?

Mercredi 18 mars 2015 : « Photo: les fichiers Raw qui sont-ils, comment les traiter ? »  

Les appareils photos ne cessent d'évoluer. Pourtant, les gens continuent à photographier en JPG, un format qui dégrade l'image et ne donne pas la pleine mesure des possibilités de leur appareil photo. Comment se servir des fichiers Raw ? Comment ouvrir et traiter ces images ? Avec quels logiciels ? C’est ce que nous tenterons d'appréhender lors de cette présentation.

Questions de société et approche philosophique (2)

Mercredi 22 octobre 2014    : « Qu’est-ce que la philosophie ? » 

Mercredi 03 décembre 2014 : « A quoi sert la philosophie ? »  

Mercredi 17 décembre 2014 : « La philosophie pour les enfants »

Mercredi 11 mars 2015 : « Le XXIe siècle en manque de valeurs philosophiques ? »

Dans un monde qui se complexifie, Brigitte Vanatoru, docteur en philosophie viendra nous exposer en quoi une réflexion philosophique peut se confronter à des réalités quotidiennes en vue d’ouvrir des pistes critiques et des réponses logiques.

 

Education et apprentissage (2)

Jeudi 5 février 2015 : « L’accueil, une autre forme de parentalité ? » Au travers d'échanges et de témoignages, les asbl "Parcours d'accueil" et "La famille d'accueil" éclaireront notre regard sur cette démarche solidaire et de bonheur partagé qui permet à un enfant de grandir en famille.

 

Printemps 2015 : «  Les Enfants Asperger ». « Un autisme intelligent, comment gérer leurs relations interpersonnelles ? » Date à définir. Intervenante : Madame Cinzia Agoni-Tolfo

Question de vie et approche psychologique(1)

Mercredi 21 janvier 2015 : « La définition de la violence » par Ginette Debuyck 

Mercredi 22 avril 2015 : « Le pouvoir de la confiance en soi » par Cédric Gaudissart

Mercredi 20 mai 2015 : «  Le processus de harcèlement » par Ginette Debuyck

Responsable de l’ASBL Médiations, Ginette Debuyck partira de son expérience en tant qu’intervenante dans des situations de crise. Selon les cultures, les personnes, la violence touche dans le quotidien avec plus ou moins de force. Dès l’enfance, l’éducation et les normes sociales prônent la non-violence. Quelle est notre part de violence, comment la canaliser ? Tel sera le thème de l’intervention du 21 janvier afin de nous défaire de certaines croyances et de tenter de modifier les attitudes individuelles et collectives. Pour la seconde conférence, nous porterons notre attention à  la fois aux victimes de harcèlement, rarement  conscientes  de ce qui leur arrive, et aux auteurs souvent incapables de reconnaître  leurs actes et les conséquences qui en découlent. 

Coach en développement personnel, Cédric Gaudissart viendra exposer le pouvoir de la confiance en soi pour l’individu dans ses relations personnelles et professionnelles.

 

 

Ces conférences sont gratuites et se dérouleront dans la salle Capart(1) du Centre culturel et de Congrès (Whall) de Woluwe-Saint-Pierre et à la Bibliothèque du Centre(2) à 20h00.

Pour plus d’informations : Serge de Patoul (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou Sandra Ndongala (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Pour les relations internationales de notre commune, cela bouge !

Durant la période chaude de cet été, l’activité liée aux relations internationales a été dense.

 

Le partenariat avec l’arrondissement de Sig Noghin à Ouagadougou

Une première mission de l’échevin des relations internationales Serge de Patoul pour concrétiser les relations avec Sig-Noghin dans le cadre de la modernisation du service de l’état civil s’est effectuée du 13 juin au 20 juin 2014. Cette mission a permis d’établir les premiers contacts, d’assurer une connaissance mutuelle des acteurs du programme des deux entités, d’apprécier les niveaux de compétences des différents acteurs, d’établir le budget et la planification des opérations, de définir les méthodes de communication entre partenaires.

De cette mission ressort la nécessité d’inscrire le partenariat dans le cadre du programme de modernisation de l’état civil mis en œuvre par l’état burkinabais et financé entre autres par la Communauté européenne. L’action spécifique du partenariat doit être axée sur la formation du personnel, sur l’investissement pour l’informatique et pour l’archivage et sur des actions de sensibilisation des autorités, des personnalités influentes de la société civile et de la population dans son ensemble.

 

Photo ci-dessous : Rencontre lors de la réunion à la ville de Ouagadougou,Serge de Patoul, député et 1er échevin, à sa droite, Marin Casimir Ilboudo, maire de la ville de Ouagadougou. 

 

La visite d’une délégation du Nord Kivu

A la fin juillet, le maire de Goma Naasson Kubuya Ndoole accompagné du ministre des finances et de l’économie de la province du Nord Kivu Pierre Kabanda Kayobotsi et du maire de la ville de Butembo Théodore Sikuly Uvasaka Makala sont passés dans notre pays. L’objectif du voyage était d’avoir une traçabilité des flux financiers concernant les recettes du pouvoir public. Le processus utilisant des documents sécurisés non copiables pourra être étendu au service d’état civil et de population.

Ce fut aussi l’occasion d’accueillir la délégation à Woluwe-Saint-Pierre et de faire ainsi le point sur l’avancement du partenariat avec Goma dans le domaine de la réhabilitation du service de l’état civil -population, l’extension du partenariat à la ville de Butembo voire à la ville de Béni et de l’implication potentielle de la province dans ces partenariats.

Comme l’académie de Musique, l’académie des Arts s’installe dans nos écoles.

L’académie de Musique propose depuis plusieurs années des cours dans nos différentes écoles communales. Dès cette rentrée scolaire, l’académie des Arts en fait de même en ouvrant, dans chaque école, un atelier de préparation aux différentes disciplines plastiques pour les enfants.

Les écoles communales de Stockel, de Joli-Bois, du Chant d’Oiseau et du Centre accueillent, depuis ce mois de septembre, un cours de l’académie des Arts dont l’objectif est de permettre aux enfants de s’ouvrir aux différentes techniques artistiques : le dessin, la peinture, l’utilisation du volume,…. (pour plus d’informations : https://www.woluwe.be/arts/bases.html). Ces cours sont organisés une fois par semaine, juste après l’étude. L’horaire est de 16h35 à 18h15.

L’objectif poursuivi est de permettre aux enfants de s’initier et de s’ouvrir aux pratiques artistiques. Les enfants ont la possibilité de s’exprimer et ainsi de mieux se connaître. Comme le programme de cours dans l’enseignement primaire ne comprend presque plus ce type d’initiation, notre organisation permet de pallier cette lacune.

L’inscription à cet atelier est gratuite. Elle doit se faire auprès de l’académie des Arts. Pour les enfants fréquentant les écoles communales, une inscription à l’académie sera organisée dans les écoles. Les directions de chaque école donneront les informations spécifiques à leurs élèves.

Inscription à l’académie des Arts :

avenue Charles Thielemans, n°30

Du 1er au 30 septembre 2014 du lundi au vendredi de 14h à 19h, le samedi de 9h30 à 12h.

 

Inscription à l’académie de Musique : (http://academiewsp.wordpress.com/inscriptions/)

Du 1er au 30 septembre 2014

SECTION CENTRE : avenue Charles Thielemans 28 :
Tous les jours de 16h à 19h
Les samedis de 9h à 12h et sur rendez-vous

SECTION JOLI-BOIS : Val des Epinettes 3 :
Les lundis, mardis, mercredis et jeudis de 15h à 17h30.

SECTION CHANT D’OISEAU : Avenue des Eperviers 62 :
Les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 16h à 18h.

Nouvelles classes à l’école communale de Stockel

Lors de la fête de l’école, de nouvelles classes ont été inaugurées à l’école communale de Stockel.Quatre grandes classes et une petite ainsi que des sanitaires, ont été construits sur le toit du bâtiment rue Vandermaelen.Ces classes accueillent les 5ème et 6ème primaires. Ces nouveaux locaux offrent à l’école la possibilité de réaffecter les espaces de manière pédagogiquement plus adéquate. Ainsi, par exemple, les enfants des classes d’accueil en maternelle disposent dorénavant d’un local spécifique pour faire la sieste, en dehors du local de psychomotricité qui a été rénové cette année scolaire.

Outre une augmentation de place pour les enfants, c’est aussi une amélioration pour la qualité de l’enseignement.Un des défis annoncés pour la Région bruxelloise par le monde politique lors de la campagne électorale qui vient de se clôturer est l’évolution de la démographie. Cette inauguration contribue à y répondre.

Les locaux sont spacieux et une attention toute particulière a été portée à l’isolation, à l’utilisation rationnelle de l’éclairage et à la qualité de l’air. C’est ainsi que des systèmes d’adaptation de l’éclairage à la luminosité extérieure ont été placés. Un mécanisme de renouvellement de l’air a également été mis. Cependant, l’augmentation de classes ne se traduit pas automatiquement par une augmentation importante de places pour les élèves. Effectivement, les infrastructures collectives (salle de gymnastique, cour de récréation, réfectoire, …) ne sont pas pour autant modifiées et leur capacité totale est évidemment limitée.

Par contre, cette nouvelle infrastructure place l’école dans des conditions meilleures pour mener à bien des enseignements de rattrapage et d’apprentissage de la seconde langue.

Après la mise en œuvre de l’inclusion d’élèves de type 8 (les « dys ») à l’école communale de Joli-Bois, c’est, dès l’année scolaire prochaine, l’école de Stockel qui va aussi accueillir des élèves de type 8 en inclusion.

L’objectif que je fixe est d’avoir un réseau communal assurant pleinement l’inclusion des enfants de type 8 dans les trois ans.

 

 

JUPITER A RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE

Dans le cadre d’un partenariat entre la commune et le club amateur d’astronomes de Woluwe LATITUDE5050, une initiation à l’astronomie est organisée autour de quatre événements. C’est au centre scolaire Eddy Merckx, situé rue au Bois 369, que ces événements pourront être suivis. Le premier aura lieu le samedi 8 mars 2014, de 16h à 24h. L’accès y est gratuit.

Après 18 mois d’existence, le Club d’Astronomes Amateurs de Woluwe LATITUDE5050, vous propose d’assister à sa première manifestation ouverte gratuitement au public. La date du 8 mars a été choisie par la Fédération Francophone des Astronomes Amateurs de Belgique (FFAAB) pour organiser la «Journée Découverte de l’Astronomie», au cours de laquelle tout un chacun pourra confronter ses connaissances de l’Univers avec des passionnés d’astronomie.

Cette année le thème choisi est «Jupiter a rendez-vous avec la Lune». L’après-midi, les membres du club vous proposeront de compter les taches solaires, à l’aide d’un télescope adapté, ou d’en admirer les protubérances dans une lunette Coronado H alpha. En cours de soirée, ils vous orienteront dans l’observation du ciel et vous aideront à situer en premier la planète Jupiter et ses lunes, ces dernières découvertes par Galilée il y a un peu plus de 400 ans.

Ensuite, vous pourrez observer notre Lune à son premier quartier et qui se trouve en ce moment à 400 000 km de nous. Enfin, vous pourrez découvrir l’étoile Sirius juste au-dessus de l’horizon, l’ensemble des trois formant un triangle au centre duquel nous trouverons la magnifique constellation d’Orion et sa grande nébuleuse. Une salle sera dédiée à diverses activités : un atelier consacré à l’explication des saisons et des éclipses, des exposés sur le système solaire, la projection de diaporamas ainsi que celle d’un DVD sur les Trous Noirs modélisés par Alain Riazuelo du CNRS.

A cette occasion, les membres de LATITUDE5050 se feront un plaisir de répondre à toutes les questions qui vous interpellent sur l’Univers. Si vous êtes déjà en possession d’un télescope, une place vous est réservée. Et si cela vous tente, rien ne vous empêche d’adhérer au Club. Celui-ci se compose de membres jeunes et de moins jeunes, de néophytes et de confirmés, une seule chose compte l’intérêt et la passion. Les membres se réunissent un vendredi sur deux, de 21h à 23h.

Contact pour informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 02 660 54 31(Monsieur Jacques Duffaut)

L’enseignement artistique en danger

L’enseignement artistique mène un ensemble de jeunes à l’apprentissage de la rigueur et à l’ouverture à la culture. Normalement, cet enseignement devrait être inséré dans l’enseignement obligatoire. Il se fait qu’aujourd’hui l’apprentissage de la musique et des arts plastiques ne sont plus dans les programmes scolaires.

C’est donc par le biais des académies que notre jeunesse est susceptible de s’ouvrir aux arts.

Fin novembre dernier, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a tenté d’instaurer un droit d’inscription dans l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit pour tous les enfants qui bénéficient jusqu’à présent de l’exemption de ce droit d’inscription. Cette mesure a été abandonnée grâce aux réactions vives des directions des académies et d’échevins qui ont cette attribution.

Ne nous leurrons pas, la proximité des élections a été un moteur de ce retrait. La question est de savoir s’il s’agit de l’enterrement de la proposition ou d’un simple report.

La gratuité de l’enseignement artistique fait donc partie du débat électoral pour les élections du mois de mai prochain. J’estime qu’il est essentiel d’avoir cette gratuité pour tous les jeunes en obligation scolaire. Le matériel nécessaire est déjà suffisamment onéreux.

Déjà, actuellement, nous constatons qu’avec le minerval de 69€ par an pour les enfants qui ont atteint 12 ans, des parents précarisés retirent leurs enfants de l’académie.

Pour l’académie de musique de Woluwe-Saint-Pierre, 669 élèves sur les 1.251 auraient été concernés par la mesure que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a tenté de mettre en place. La mesure aurait signifié aussi une surcharge du travail administratif aux dépens des tâches pédagogiques.

L’enseignement en Région bruxelloise est l’enjeu fondamental de ces prochaines années. Les académies, comme institutions de formation artistique, en font partie : défendons-les.

Partenariat avec Goma: Woluwe-Saint-Pierre se projette dans les années 2014-2016 (2)

Depuis quatre ans, un partenariat entre notre commune et la ville de Goma au Congo fonctionne malgré la situation de conflit dans la région. J’ai initié le partenariat avec le soutien de citoyens de notre commune(1). Ma volonté politique est d’être des plus déterminés vu le contexte de conflit au Nord Kivu, contexte qui sanctionne d’abord la population. Ainsi, notre commune participe activement à un développement durable en contribuant au fait que le pouvoir local gomatracien soit efficace.

Les actions déjà menées

La commune s’est inscrite dans le programme de coopération belge dont l’objet est de réhabiliter le service Etat Civil – Population. Avoir ce service local efficient permet de donner des droits aux personnes et d’avoir les informations nécessaires pour la gestion publique, entre autres pour organiser et gérer les recettes fiscales.

Je veille à placer la commune dans une dynamique de réseau pour travailler avec la mairie, la société civile congolaise et des ONG.

D’autres actions ont été menées en collaboration avec des ONGs dans le domaine de l’éducation avec le soutien à un centre culturel (livres, cdRoms, documents de sensibilisation en matière de santé).

Durant ce mois de novembre 2013

Durant ce mois de novembre 2013, où notre commune a participé à une réunion de travail à Kinshasa pour élaborer la suite du programme de réhabilitation du service Etat Civil – Population. L’objectif poursuivi est de permettre à l’association de la ville et des communes de déposer une suite du programme pour avoir un financement de la coopération belge pour les années 2014 à 2016.

A la suite de la réunion de l’association internationale des maires francophones (AIMF) à Paris, le Maire de Goma, Nasson , s’est rendu à Woluwe-Saint-Pierre. Outre la prolongation des discussions, l’objectif était d’examiner avec une entreprise bruxelloise le moyen de sécuriser les documents de l’Etat civil et la mise en place de la bancarisation de l’administration. Cette visite fut aussi l’occasion de sensibiliser les wolusampétrusiens à la situation actuel à Goma.

Pour les années 2014, 2015 et 2016

Cette fin d’année 2013 a été intense en actions en vue de préparer la suite du projet encours. De manière synthétique, avec la ville de Goma, nous avons défini les axes de collaboration suivants : finalisation et validation du recensement (les déplacements de population nous imposent de passer par une étape de validation), informatisation du service « Etat civil Population » et sécurisation du système ainsi que des actes, réalisation de quatre rénovations de maison de quartier pour avoir sept bureaux de l’Etat Civil – Population pour l’ensemble de la ville de Goma (+/- 1 million d’habitants).

De plus, avec l’AIMF et d’autres communes belges et congolaises, un travail de prospection de financement auprès de bailleurs de fonds internationaux sera mené.

Enfin le Collège a décidé de participer à un investissement de reconstruction de la paix qui renforce l’efficacité du pouvoir local.

Si vous souhaitez contribuer à nos relations avec Goma ou avoir plus d’informations, je vous invite à me contacter.

(1) L’asbl « Allez les enfants », l’ONG Comequi

Serge de Patoul

Photo, commentaire en dessous : 

Rencontre lors de la réunion à Kinshasa, de gauche à droite, Naasson Kubuya Ndoole, maire de Goma, Serge de Patoul, député et 1er échevin, Elvis Mutiri wa Bashara, député national de Goma et président de la chambre de commerce Belgo-Congolaise